En passant par Tegucigalpa, un jour de coup d'Etat
. ....... .............................. ................... Choses vues : Voyage du Guatemala au Panama. Mai - septembre 2009.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Où suis-je actuellement ?




«  Novembre 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 



Rubriques


Menu


Sortie... personnelle

Me voila hors de la capitale, et bientot hors du Honduras (direction Salvador).

 

Apres la journee d'hier je n'en suis pas mecontent. Non qu'il y ait un danger, les zones de protestations sont tres limitees. Mais peut ètre que ca va changer aujourd'hui : il y a eu deux morts hier, abattus par la police, le couvre feu est etendu et le pouvoir ne sait plus quoi faire.

 

La situation d'hier etait significative : pendant une semaine, apres avoir expulse Zelaya (Mel), le gouvernement d Micheletti repetait qu'il etait pret a juger le president dechu. L'enquete avait ete menee et les chef d'accusation rendus officiels (apres l'expusion). Un mandat d'arret international avait ete delivre. Le gouvernement avait dit qu'il arreterait Mel a son retour.

Et lorsque celui ci se presente au dessus de l'aeroport et tente d'aterrire (avant cela, les affrontements avec la police avaient deja commences et au moment ou il y a eu des morts, les chaines de tele ont ete coupees pendant plus d'une heure, remplacees par un programme obligatoire : une conference de presse de Micheletti et son ministre des affaires etrangeres).

 

Donc au moment ou l'avion tente d'aterrire, les militaires postent des camions et autres jeep sur la piste : l'aterrissage est impossible. Mel ne sera pas arrete.

 

Il faut dire que dans une telle situation, on ne sait pas comment aurait reagit la foule (au moins plusieurs dizaine de miliers de personnes). Le gouvernement est donc dans l'incapacite de suivre son propre discours.

 

Autre chose interessant, aux premiers jours les entre`reneurs du pays ont clairement soutenu Micheletti. Il yavait meme des declaration du type : "mieux vaut des sanction economiques qu'une dictarure a la Chavez". Hier un petit groupe d'entrepreneur sont partis pour les etats unis pour chercher une sortie a la crise qui commence a les toucher.

 

Et le plus important : lesatteintes aux droits, plusieurs journaux, tele et radios font etat de pression du pouvoir pour limiter leur diffusion, controler leur discours.

Rigoberta Menchu s'est rendu dans le pays et tire un bilan accablant de la situation : arrestations arbitraires, intimidation.

 

Un dernier mot des conditions dans lesquelles le parlement a vote la destitution de Zelaya a l'unanimite : plusieurs depute refractaires avaient ete arretes a ce moment la.

 

Aujourd'hui rien n'annonce une sortie de crise prochaine.


Publié à 02:55, le 7/07/2009, Honduras
Mots clefs :
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

un message de marguerite honduras


tu n'as pas fait barrage contre les pacifiques qui refusent de se faire tuer. marguerite honduras se retourne dans sa tombe. en plus le salvador c pas tellement mieux: fut un temps y'avait un coup d'état par semaine.même les les voitures avaient des juntes alliages c'était super moderne.

marguerite lui-même

Publié par marguerite honduras à 16:20, 7/07/2009

Lien